DSC06371

 

Nous quittons le doux Equateur pour entrer au Perou. Nous attendons

beaucoup de ce pays, le mystique Machu picchu, les mysterieuses lignes de Nasca, le lac Titi Caca etc...Après un passage de frontière simple nous prenons la route pour traverser le desert de Sechuan .

                                          desert de sechuan

 

Le desert de Sechuan est une grosse déception pour  nous , c 'est magnifique mais le desert est recouvert de détritus. C'est a croire que tous le Péruviens viennent jeter leurs poubelles dans le désert. Dans cette région la pauvreté est partout et c'est le coeur gros que nous traversons cette région.

DSC05755

DSC05751

DSC05759

DSC05782

DSC05762

DSC05738DSC05741

 

DSC05746DSC05740

 

Arret dans le village de Pimentel connu pour ses freles embarcations de roseaux. Nous dégustons du poissons, des crevettes a un tarif dérisoire. Malheureusement la aussi la plage est couverte de dechets. De nombreux pélicans se promènent sur la plage au grand plaisir d 'Eliott.

P1000449

P1000451

P1000455 P1000456

P1000461

P1000441

P1000425

P1000464

 

Super bivouac a Tortugas situé dans une petite baie. Il n'y a certe pas grand chose à faire dans cette petite bourgade mais on y coule des heures tranquilles à contempler le bleu de la mer entouré d'un paysage presque lunaire.

DSC05885

 

 

CAJARMACA

 

On dit de Cajarma qu'elle est la ville la plus espagnol du Pérou. En tout cas la route qui y conduit est magnifique. La vallée est bordée de rizières.

Les femmes portent un chapeau haut à larges bords et filent la laine en marchant. Les hommes cultivent la terre avec une charrue et des boeufs.

DSC05771

DSC05827

DSC05821

DSC05843

DSC05845

DSC05848

DSC05850

 

 

LA CORDILLERE BLANCHE

 

La cordillera blanca est la chaine de montagnes tropicale la plus haute de la planète. Elle est splendide recouverte de neige et de glace. Nous bivouaquons sur les hauteurs face à elle pour profiter du spectacle .

Nous entrons dans le parc nationnal Huascaran.  Les montagnes du parc Huascaran sont tellement belles que la Paramount a choisi l'une d'entre elles pour son logo. Le sommet couronné d'étoiles qui apparait au début de chaque film est celui de la montagne Artesonraju. C'est aussi dans cette région qu'on trouve l'une des plus curieuses plantes du Pérou, la puya raimondi. Cette longue tige dressée vers le ciel peut atteindre 10 m de hauteur.

 

DSC05901

DSC05903

DSC06041

 

Nous grimpons a la laguna paron, un lac cerné d'une douzaine de pics enneigés a 4100m d'altitude. La route qui y conduit est spectaculaire mais pas facile pour notre Gus. Avant meme d'attaquer la grimpette nous reculons dans un trou ,heureusement des villageois viennent nous aider et après 1h d'effort notre Gus repart a la conquète de la cordillèra blanca.

 

DSC05943 DSC05946

DSC05963

DSC05974

DSC05989

DSC05993

DSC05998

DSC06003

DSC06025

 

Nous nous lions d'amitié  avec luis un ado et Teodolpho le garde du parc. Luis fait 15 km aller et 15kmretour pour venir travailler au parc a plus de 4000 m d'altitude et en sandales. c'est un ado timide avec un merveilleux sourire. Nous décidons de lui faire cadeau de notre dernier vélo .

Nous partageons une tasse de thé avec un couple Anglais ( philip et Angie) bien sympathique.

DSC06032

DSC06028 DSC06027

DSC06029

DSC06035

Nous quittons la laguna paron avec tristesse et avec la promesse d'envoyer nos photos a teodolfo. La route descend en lacet , l' odeur des eucalyptus a envahie l'habitacle de Gus. dans la région ils cultivent les oeillets, les femmes nous arretent pour taper la causette, elles sont curieuses de notre Gus et nous nous sommes surpris par leur façon de vivre ( elles lavent le linge dans les fossés sur le bord des chemins).

DSC06037DSC06038

DSC06047

 

 

Amateurs de sensations fortes, rendez vous au CANYON DE PATO. 13 km de piste, les gorges étroites et profondes du canyon rendent se paysage irréel.C'est très impressionnant , nous comptons 33 tunnels. A la sortie d'un tunnel un immense cactus remplit de petits perroquets verts , magnifique.

DSC05911 DSC05912

DSC05925

DSC05915

DSC05936

 

Arret dans la ville de Huaraz, ou Eliott fait la connaissance d'un charmant lama.

DSC06048

 

Nous reprenons la route pour rejoindre nos amis Nicolas ,Fannie et leurs enfants Lou et noah. Nous sommes très heureux de les revoir (nous nous étions rencontrés en France avant notre départ). Nous longeons la cote jusqu'à la réserve de Paracas.

DSC06050 DSC06055

 

 

RESERVE  DE  PARACAS

 

Après nos retrouvailles, nous posons notre bivouac dans la réserve de Paracas. Les enfants peuvent jouer tranquillement ( desert, petit port, plage ) et les parents parlent de leur voyage respectif ( bilan des mois écoulés ).

DSC06062

DSC06068

DSC06082

DSC06086

DSC06094

DSC06111

DSC06122

SAM_3104

IMGP9223

 

 

ISLAS  BALLESTAS

 

Nous prenons un bateau pour nous rendre sur les iles, au passage, on admire le gigantesque candélabre tracé sur la falaise, visible seulement de la mer. Les iles sont peuplées de phoques, de fous blancs, de pingouins.

DSC06135DSC06136

 

 

IMGP9249'

IMGP9261'

IMGP9283'

IMGP9336'

IMGP9359'

DSC06238

DSC06250

DSC06298

DSC06264

IMGP9273

 

LIGNES  DE  NASCA

 

A notre grande joie nico et Fannie décident de faire un bout de chemin avec nous. Et nous voila aux mystérieuses lignes de Nasca. C'est dans un grand plateau désertique que ces étranges figures se trouvent. Ces motifs gigantesques représentent soit des dessins géométriques, soit des animaux. Certaines de ces figures franchissent les ravins ou escaladent des collines sans que  leur forme ou la rectitude de leurs lignes ne soient affectées, elles sont creusées dans la terre ou dans la roche. C'est en avion qu'elles se distingent le plus . Trop cher pour nous, nous nous contentons de les observer d'un mirador.

 

P1000541 P1000544

 

 

DSC06305DSC06306

DSC06309

 

 

OASIS DE  HUACACHINA

 

Une oasis dans un désert en miniature, véritables dunes comme au sahara. Nous nous offrons un petit plaisir, une virée dans les dunes en buggy suivie de surf dans le sable.

P1000507

P1000538

P1000512 

P1000524

P1000529

P1000531P1000533

 

P1000517

P1000534P1000536

P1000540

 

 

 

 

 

CUSCO

Il y a des villes ou l'on ne fait que passer et d'autres ou l'on aime a séjourner. Cusco est de celles ci, c'est le rendez vous des voyageurs qui s'échangent leurs bons plans. C'est vrai qu'il fait bon vivre a Cusco, beauté du paysage, grande richesse architecturale, artisanat vivant, ambiance relax etc. Ville d'altitude (3400m) dans une fraicheur permanente mais sous un ciel d'un bleu intense.

Un petit tour dans le centre de Cusco , pour nous les filles c'est boutiques, aux grand désespoir des garçons ahahah.Nous craquons pour de magnifiques chaussures multicolores. 

 

 

 DSC06330

 

 

 

 

DSC06332

 

DSC06335

DSC06345 DSC06348

DSC06352

DSC06347

DSC06357

DSC06358DSC06360

DSC06366

 

 

 

L'AVENTURE  MACHU  PICCHU

Comment rejoindre le Machu picchu sans se ruiner mais en prenant son temps.

Vu les tarifs du train menant jusqu'au site du Machu picchu , nous décidons de nous débrrouiller par nos propres moyens pour nous rendre la bas. Et la c'est la grande aventure. Départ de Cusco avec nos camping car jusqu'a la première étape la ville de Ollantaytambo. Il s'agit d'une imposante forteresse qui surveillait le chemin du Machu Picchu.

DSC06325

DSC06390

DSC06395DSC06394

 

2e étapes , rejoindre Santa Maria et ensuite Santa theresa . De Santa Theresa nous devons continuer jusqu'a centrale hydroelectrica ou nous passerons la nuit avant de continuer à pied. A voir comme cela, ça parait simple, mais non ,nos cc doivent vaillament avancer sur des pistes et franchirent des passages a gué. Mais la vue est magnifique et les rencontres émouvantes.

DSC06403 DSC06406

P1000552

P1000553

DSC06410

DSC06642

DSC06645

DSC06647

DSC06652 IMGP0016

IMGP0022

IMGP0040'

IMGP0046

 

Arrivée a hydroelectrica ou nous devons passer la nuit, Fannie organse une chasse au trésor pour occuper les enfants. Je me demande si ils se rendent compte de l'endroit ou ils se trouvent. Une chasse au trésor aux portes du Machu Picchu.Elle est belle la vie de voyageurs.

P1000571P1000573

P1000576

 

 

Après avoir confie Les cc a Ignacio qui accepte en échange de quelques billets de les surveiller, nous attaquons la dernière étape. Sac a dos, motivés, nous partons pour une marche de 11 km le long de la voie de chemin de fer. La ballade est agréable, les enfants suivent le rytme.

DSC06420

DSC06425DSC06421

DSC06440DSC06414

DSC06426DSC06430

 

DSC06432DSC06586

 

 

Enfn au loin apparait le village de Aguas calientes. Sa ligne ferrovière traversant le bourg avec ses wagons grinçants , tirés par une locomotive hurlante, l'image est aussi somptueuse qu'insolite. Une ambiance de village  de pionniers, un charme particulier de bout du monde. Je scrute l'horizon, derrière ces montagnes se cache le Machu Picchu. Mais avant de partir a sa découverte il nous faut prendre nos billets et trouver une chambre pour la nuit.

DSC06445

 

5h30 nous prenons le bus qui va nous conduire a l'entrée du Machu Picchu. Nous sommes très exités, avons hate de le voir. Et la au levé du soleil ,il nous apparait plus beau que dans notre imagination. Nous sommes assis en haut et observons ce magnifique spectacle. En milieu de matinée la brume monte et recouvre le site en quelques minutes pour réaparaitre un moment plus tard, l'instant est magique.

DSC06462

DSC06494

DSC06465

DSC06518

DSC06550

DSC06556

DSC06560DSC06563

DSC06610

DSC06597

DSC06604

DSC06632

DSC06564

 

Malgré la beauté envoutante du lieu nous devons penser à faire le chemin inverse. La journée à été longue pour les enfants ( lever a 5h,visite du site) et il nous reste a faire les 11km à pied. Tout se passe bien ,nous sommes fiers de notre petite troupe, les derniers km se terminent en chanson.

 

Avant de reprendre notre chemin chacun de notre coté (fannie et Nico coté nord et nous coté sud) nous décidons de poser notre bivouac à Ollantaytambo pour une soirée crèpes.

DSC06659DSC06669

DSC06664DSC06668

 

Ce matin il faut dire au revoir à Fannie, Nico et les enfants, c'est avec tristesse que nos chemins se séparent mais nous nous reverrons en France.

 

                                 AREQUIPA

 

Avant de rejoindre Arequipa nous parcourons la vallée des Incas.

Arequipa, belle ville moderne ,animée. Une grande partie des maisons sont construites en pierre de lave blanche, ce qui lui donne un charme étincelant.

DSC06673

DSC06684

DSC06685

DSC06704DSC06708

DSC06727

DSC06718

 

 

LAC  TITI CACA  -  LES ILES UROS

 

Le plus haut lac naviguable du monde , situé a 3810m d'altitude. Il faut savoir que le lac titi caca est beaucoup plus joli coté Bolivien.

 

DSC06728

DSC06738

 

Sur le lac se trouvent des iles flottantes appelées les Iles Uros. On y découvre une communauté indienne vivant sur une épaisse couche compacte composée de roseaux flottants. Le roseau occupe une place importante dans la vie des Uros. Il sert a la fabrication des maisons, des meubles, des barques. La partie blanche a l'extrémité des roseaux est commestible et consommée par les habitants. Il existe environ 45 iles sur lesquels vivent 2000 habitants. Les habitants subsistent grace à la peche et surtout au tourisme. Des iles sont specialement amenagées pour les touristes, explication du mode de vie, ballade en barque, vente d'artisanat. ( dommage ,ça enlève un peu l'authenticité).

DSC06730

DSC06733

DSC06747

DSC06750

DSC06774

DSC06783

DSC06768

DSC06779

DSC06781

 

 

ISLA DE TAQUILE

 

Je suis tombée sous le charme de cette petite ile. C'est un mélange d'Irlande et de Croatie, on y circule à pied en suivant des sentiers de pierres bordés par des murets. Ca monte, ça descend et c'est fatiguant en raison de l'altitude (3950m). Des bosquets d'eucalyptus embaument l'air. Les habitants vivent de façon communautaire, la répartition des cultures et des récoltes y est faite selon les besoins de chacun. Sur l'ile se sont les hommes qui tricotent assis sur les murets a l'ombre d'un arbre.

                    Petites histoires :  Ici le vetement en dit long sur le statut matrimonial. Un bonnet rouge, pas touche à l'homme marié, mais s' il est blanc, courez y, c'est yn célibataire.

                                                 Hommes et femmes doivent vivrent 2 ans ensemble avant de se marier, afin d'etre sur de bien s'entendre. 2 ans sur une minuscule ile à 4000 m d'altitude , c'est un bon test !  L'histoire ne dit pas s'il faut en plus déjeuner chez belle maman tous les dimanches...

En tout cas Jean-Marc et moi nous poserions bien nos valises quelques temps dans ce petit paradis.

DSC06784

DSC06785

DSC06791

DSC06794

DSC06812

DSC06816

DSC06803

 

 

En route pour Copacabana frontière de la Bolivie, nous prenons un dernier bain de foule Péruvien dans un mercado, ou des milliers de pétales sont vendus pour la semaine du carnaval.

DSC06823

DSC06825

DSC06837

DSC06836

DSC06833

 

 

La cordillère blanche, le mystique Machu Picchu, le petit eden de Taquile, c'est avec nostalgie que nous te quittons mysterieux Perou mais avec l'euphorie de découvrir la Bolivie.

DSC06810