Il suffit de peu de chose pour s'immerger dans la vie argentine : gouter au dulce de leche ( confiture de lait ) ou esquisser quelques pas de tango. Les deux vous laissent un souvenir impérissable.

Avec la tete dans les tropiques et les pieds dans l'antarctique elle offre des merveilles naturelles.

 

DSC07249

DSC07248

DSC07253

DSC07261

DSC07273

DSC07282

DSC07283

DSC07287 DSC07285

DSC07284

 

 

Nous traversons la région des lacs, nous empruntons la ruta de los siete lagos (route des septs lacs) qui serpente entre lacs et forets. Cette région est magnifique , comme elle ressemble énormément au Canada et que nous devons faire des choix (il ne reste plus beaucoup de temps) nous ne faisons que passer. Arret dans la ville de El Bolson ou nous rencontrons Karine et Ronan avec qui nous ferons un bout de la route austral ( voir Chili ).

DSC07380  DSC07381

P1000694

P1000692

 

 

 

PERITO   MORENO

 

En route pour le parque Los Glaciares nous nous arretons dans l'agréable ville de El Calafate. Cette ville est entièrement conçue pour les touristes, ce n'est que magasins de souvenir, restaurants, agences etc....Mais nous prenons plaisir à flaner en dégustant des glaces. Je discute sur le trottoir quand un jeune homme m'interpelle "vous etes de haute loire"?  Par le plus grand des hasards nous venons de rencontrer un jeune couple de bas en basset ( 8km de chez nous) finalement le monde est petit. Nous sommes très heureux, nous savions que Stephanie, Romain et leur petit garçon Matéo-Estéban parcouraient l'amérique du sud en tandem et nous espérions bien croiser leur route. C'est chose faite, nous décidons de partir à la découverte du Périto Moreno ensemble.

DSC07685

 

Le point principal du parc Los glaciares est incontestablement l'époustouflant glacier Perito Moreno l'un des champs de glace les plus mobile de la planète. C'est sa constance avancée qui le rend véritablement exceptionnel ( jusqu'à 2m par jour.)

 

DSC07690

DSC07743

 

 

Une grande passerelle nous amène tout près du glacier. Et la il nous apparait, grandiose, pareil à une grosse meringue, un viennetta gigantesque, d'un blanc crémeux aux reflets bleu, une merveille pour les yeux mais aussi pour les oreilles. Ce géant de la nature nous offre des craquements, des grondements sourds. Des morceaux de glace se détachent et tombent avec fracas dans les eaux du lac.

DSC07775

DSC07780

DSC07772

DSC07746

DSC07726

DSC07729

 

Nous terminons cette journée par la visite du musée sur les glaciers. Grosse déception , cette visite ne répond pas à notre attente ( ça ressemble plus à une pub sur le parc ). Nous sommes doublement déçu ,vu qu'à l'entrée nous avions le choix entre visiter le musée ou enfiler une combinaison d'esquimeau et entrer dans un bar de glace et boire autant que l'on voulait pendant 20minutes , c'est à mourrir de rire. Nous avons choisi de nous instruire et bien nous avons beaucoup regretté de ne pas avoir joué les pochtrons de la glace ahahaha.

Nous partageons l'habitacle de gus avec nos amis bassois qui rencontrent un problème avec leur tente. Stéphanie a la gentillesse de donner un cours d'écriture à notre Eliott.

 

Petit mot sur la Patagonie : La nature est longtemps resté livrée à elle meme, sauvage, aride,magnifique. Un vent  d'une force inouie balaie ses vastes contrées.De nombreux guanacos,des nandous pietinent la steppe.

La route est longue, nous avalons les kilomètres de la route 40 ,parfois goudronnée,parfois en piste pour gagner Ushuaia en terre de feu.

DSC07806DSC07809

DSC07805DSC07814

DSC08296

 

 

 

LA  TERRE  DE  FEU

 

P1000754

 

 

Un bac pour traverser le détroit de Magellan et nous voila en terre de feu. Est ce la lumière australe ou le simple fait de savoir que l'antarctique se trouve juste après, que cet archipel mystique séparé du continent par le détroit de Magellan dégage une magie indescriptible. Cette terre connue comme inhospitalière par la rudesse de son climat dégage un étrange sentiment de solitude,de paix.

29 mars 2013 mon voyage va continuer sur un voile de tristesse avec la nouvelle du décés de ma grand mère pour qui j'avais une très grande affection. Nous nous arretons quelques jours dans le petit village de Tolhuin. J'ai besoin d'etre un peu seule (pas facile dans Gus), je trouve refuge dans l'église ou une bonne soeur tout de blanc vetue m'aide à surmonter ma peine et mon sentiment de culpabilité d'etre loin de ma famille dans cette épreuve.

 

 

USHUAIA

 

 

DSC08042

 

Nous y voila, Ushuaia la ville du bout du monde, la ville revée, fantasmée pour nous voyageurs. Lovée entre le canal de Beagle et les sommets enneigés, elle exploite à fond son statue de "bout du monde". C'est la porte en destination de l'Antarctique.

P1000747

P1000756

DSC08044

DSC08045

DSC08047

 

Nous ne nous attardons pas dans la ville nous préférons explorer les endroits plus sauvages. Nous prenons la direction de l'Estancia Halberton. Magnifique, les feuilles des arbres ont revetu leur couleur d'automne. A perte de vue ce n'est que paysages rouge, jaune, mordore. Le seul inconvénient , le climat un peu etrange. Ici on peut connaitre les 4 saisons dans la meme journée.  Malgré le vent glacial Jean-Marc s'adonne à la peche.

 

DSC08048

DSC08052

DSC08053

DSC08059

 

Après un séjour zen en terre de feu nous devons reprendre la route. Nous allons retraverser la Patagonie en suivant la cote Atlantique et ensuite gagner Buenos aires notre dernière étape. Et oui nos sentiments sont partagés, entre la joie d'etre arrivée jusqu'ici et la tritesse de voir notre vie de nomade se terminer bientot. Assez de nostalgie, il nous reste encore plein de belles choses à voir.

 

De retour en Patagonie nous visitons le parque Monte Léon.Ce parc cotier protège 60 000ha de steppe patagone et  40 km d'un littoral spectaculaire ponctué de baies et de plages. Nous empruntons le sentier des pingouins et ensuite nous nous rendons au pied de l'immense falaise Cabeza de leon (tete de lion ).

DSC08073

DSC08078

DSC08068

DSC08080

DSC08084

DSC08094

 

En sortant de Monte Leon une voiture nous fait signe de nous arreter, c'est Guy qui nous demande ou nous comptons passer la nuit. Il nous invite à séjourner dans son Estancia. Nous acceptons avec plaisir son invitation et nous rejoignons son épouse Françoise pour partager un délicieux repas dans leur magnifique demeure. Le lendemain après un copieux petit dejeuner Guy nous emmène visiter l'Estancia. Des km de pampas et de rivière, s'en suit une course en 4x4 avec les nandous au grand plaisir d'Eliott. Guy et Jean-Marc font une partie de peche pendant qu'Eliott joue avec le golden retriver Ulysse. Encore une de nos belles rencontres.

DSC08107

DSC08106DSC08105

DSC08112DSC08117

DSC08123

 

 

PUERTO  SAN  JULIAN

 

Ce petit bourg isolé aux rues poussièreuses tranche avec le bleu de la bahia. Le port de San Julian fut abordé pour la première fois par Magellan. Eliott va vivre le débarquement de Magellan au musée Nao Victoria . Nous parcourons les 30km du circuito  Costero, une série de promontoires parsèment de magnifiques plages qui abritent une colonie de Lion de mer.

Soirée en compagnie de Hélène et Arnaud qui débutent leur aventure en Amérique du sud.

DSC08153DSC08163

 

DSC08160DSC08162

DSC08142

DSC08174

DSC08127

 

 

BOSQUES  PETRIFICADOS

 

Une activité volcanique intense a réduit en cendres les vastes forets de la région. Un sentier parcourt une grande concentration d'arbres pétrifiés.

 

DSC08181DSC08180

DSC08193DSC08200

DSC08202

DSC08204

 

En chemin à l'entrée de la ville Caleta Olivia,que vois je, une colonie de lions de mer juste posée la tranquillement sur la plage. Vite nous garons Gus et rendons visite à ces charmantes betes . Nous approchons doucement ,nous ne voulons pas les déranger mais notre présence ne leur fait ni chaud ni froid.

DSC08215

DSC08216

DSC08229

 

L'un d'eux s'approche un peu rapidement en grognant, ignorant si c'est de la curiosité ou de la colère je trouve plus prudent de lui laisser le champs libre. Apres tout c'est son territoire et non le mien. Quelle joie d'etre aussi pret de ces petits monstres marins.

DSC08240

 


DSC08251 DSC08263

DSC08242

 

 

 

CABO  DOS  BAHIOS

 

Camerones village cotier paisible, ses plages désertes sont propices à la promenade et ses habitants sont passés maitres dans l'art du bavardage. C'est également la porte d'entrée vers la méconnue réserve naturelle du Cabo Dos Bahios qui abrite une colonie de 25 000 couples de pingouins.

DSC08272

DSC08275

DSC08281

DSC08328

DSC08293DSC08301

DSC08303

DSC08304

 

Quel plaisir de déambuler au milieu de ces manchots bien rigolos. Ils sont fort sympathiques . Si on s'approche et que l'on bouge la tete ,ils bougent la leur, c'est vraiment amusant. Ma chaussure frole l'un d'eux et j'ai droit à un bon coup de bec.

DSC08317

 

 

PENINSULE  DE  VALDES

 

La péninsule de valdes est le lieu idéal pour l'observation des baleines. Mais nous ne sommes pas à la bonne saison donc nous n'avons pas la joie de voir cet énorme animal marin. Nous bivouaquons a Puerto Piramides au milieu des falaises sablonneuses et d'une mer bleu clair. Nous visitons le centre d'interprétation ou est exposé un squelette de baleine.

DSC08338

DSC08337

DSC08347DSC08349

DSC08340

 

 

Mais voila le temps de nous rendre à Buenos Aires pour préparer notre retour est arrivé. Et oui avec le début d' une aventure il y a forcément une fin. Mais je ne vais pas parler de cela pour l'instant. Arrivée dans la capitale et apres avoir terminé la paperasse pour le cargo de Gus nous allons visiter la Boca. Un peu canaille, la Boca est le quartier populaire par excellence. Par sécurité on nous déconseille vivement de passer de l'autre coté du pont. Seulement voila notre gps ne connait pas le danger et nous conduit directement....devinez ou ?...de l'autre coté du pont!!! Le bidonville de Buenos Aires, je croyais avoir vu la misère de près tout au long du voyage mais la c'est encore pire que ce que je pouvais imaginer. Ce sont des km de toles ondulées qui abritent une population vivant en dessous du seuil de la pauvreté et cela à quelques km du centre de la capitale. C'est avec une grande gentillesse que les gens nous conduisent jusqu'à la Bocca.

L'un des aspects les plus typique de la Boca est la décoration des façades des maisons. Caminito est la rue la plus célèbre du quartier. On flane au marché, on admire les danseurs de tango qui s'y produisent contre quelques piecettes.

DSC08401

 

DSC08370

DSC08374

DSC08375

DSC08380DSC08371

DSC08393

DSC08382

DSC08389

 

 

Ce simple mot "Argentine" suffira à faire naitre en nous des images et des émotions fortes. Patagonie, terre de feu, pingouins, parilla, tango ,autant d'évocations qui nous donneront envie de préparer à nouveau nos valises.

 

   A SUIVRE  LE " MOT DE LA FIN "

DSC08072