Dimanche soir, nous venons de terminer la préparation de Gus . Demain matin il embarque sur le cargo, direction la France. Nous venons de passer notre dernière nuit à son bord, nous nous installons dans un hoteL à Buenos aires.

 

DSC08406DSC08409

 

 

 

Lundi matin, Jean_Marc se rend au port de Zarate pour embarquer Gus. C'est le coeur lourd que nous quittons notre compagnon de route, il fut pour nous notre nid douillet, fidèle, costaud, persévérant, sans lui nous n'aurions pu atteindre notre objectif.

Nous profitons de notre dernière soirée en Argentine pour feter l'anniversaire de Jean-Marc dans un petit resto sympa mais nous avons du mal à profiter du moment (l'angoisse du retour à une vie normale), heureusement nos amis Karine et Ronan doivent nous rejoindre. Ils ont la gentillesse de nous proposer de nous accompagner le lendemain à l'aéroport.

 

P1000782

 

Départ pour l'aéroport, nous ne réalisons pas encore que nous vivons les dernieres heures de notre aventure. Le trajet se passe dans la bonne humeur en compagnie de Karine , Ronan et les enfants.

P1000787

P1000792P1000789

 

Je profite des longues heures de vol pour faire le bilan de notre année, notre aventure, notre histoire. Halifax - Ushuaia, 12 mois de découverte,  65 000 km, 16 pays traversés, des images plein la tete, des émotions plein le coeur .

Une année vécue dans la simplicité nous fait revoir notre façon d'envisager l'avenir. Nous avons découvert qu'il suffit de peu de bien matériel pour etre heureux. Cette année n'a pas toujours était facile , vivre dans un espace réduit et toujours ensemble n'est pas simple, il y a des jours ou l'envie de passer l'autre par la fenetre se fait sentir. Cette proximité t'oblige à faire un travail sur toi meme , à apprendre la tolérance. Autre galère du voyage "le cned", faire l'école à son enfant très difficile , j'ai vécue la relation mère instit comme un lourd fardeau et il en a été de meme pour Jean-Marc.

Mais ces petits tracas sont vite éffacés par les cotés positifs du voyage. LA LIBERTE , prendre le temps de vivre, de découvrir , sans contraintes, sans horaires, seulement vivre le moment présent sans se préocuper du lendemain.

Nous sommes heureux d'avoir vu qu'il existe encore sur notre belle planète des endroits préservés et sauvages. Quel plaisir d'avoir découvert chaque matin un paysage différent. Mais le plus beau du voyage reste le contact humain. Leurs coutumes, leurs croyances nous ont quelquefois choquées, révoltées.   Mais Etre confronté à une  autre culture  oblige à l'ouverture d'esprit, à accepter que les choses soient différentes, à la tolérence. Nous retenons des 3 Amériques la gentillesse de la population , la serviabilité, leur envie de communiquer et de partager, et tout particulièrement leur facilité à venir frapper à la porte de Gus pour proposer leur aide ou tout simplement dire bonjour.

Je dois aussi parler de l'entraide entre voyageurs. Toutes ses soirées à partager un repas, un verre à échanger nos infos, nos joies,nos déceptions. Ces amitiées nouées tout au long de cette année sont des moments forts de notre voyage.

Notre aventure n'a rien d'extraordinaire, beaucoup de voyageurs l'ont déja fait mais je suis quand meme très contente de nous. Nous étions novices dans le voyage, nous sommes partis avec nos doutes, nos peurs , nos questions. Au fur à mesure du voyage nous avons appris à gerer les évènements avec calme, à profiter pleinement des choses simples de la vie. Nous avons découvert que l'etre humain peut s'adapter facilement à son nouvel environnement.

Je suis très fière de notre petit Eliott pour qui etre loin de sa famille n'a pas toujours été facile, de Jean-Marc qui a braver ces 65 000 km au volant de notre Gus et qui a maitrisé rapidement l'Anglais et L'Espagnol.

Pour moi cette expérience m'a donné confiance en moi, je me sens plus sereine, plus épanouie.

Et voila nous y sommes, l'avion amorce la descente, la France se trouve sous nos pieds. Petit moment de panique, nos coeurs se serrent, les larmes remplissent nos yeux , la vie de bohème se termine mais comme on le dit si bien  " LA FIN D' UNE AVENTURE DONNE LA VIE A UNE AUTRE "

L'avion atterrit, les couloirs se succèdent, nous approchons de la sortie ,nous avons la gorge nouée, les portes s'ouvrent et la, se trouve la plus belle chose que nous ayons au monde NOS ENFANTS.

 

A bientot peut etre pour de nouvelles aventures ( affaire à suivre)

 

 

P1000786